Payer au suivant

  • Vous savez à quel point un bon coup de main est précieux à certains moments de notre vie professionnelle.
  • Vous savez aussi qu’à Midi-Quarante il y a des candidats et des candidates de qualité.
  • Alors, si vous voulez donner un bon coup de main à quelqu’un, n’hésitez pas à payer au suivant.

Vous êtes maintenant dans votre nouvel emploi…

Vous êtes un employeur satisfait de vos travailleurs d’expérience…

Vous êtes en quête d’un candidat d’expérience…

Vous pouvez payer au suivant…

Donc s’il y a des ouvertures de poste dans votre entreprise, ou si vous pouvez faire bénéficier quelqu’un de vos conseils pour une entrevue d’information ou une évaluation de candidature, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

SOUVENEZ-VOUS DE CEUX ET CELLES QUI, COMME VOUS, MÉRITENT DE RÉUSSIR.

« Ma mère âgée dans la fin cinquantaine fréquente votre organisme depuis quelques semaines car elle a perdu son emploi. Elle m'en parle très souvent et vous semblez faire un très bon travail! Elle me donne même de bons trucs pour mon CV ou de futures entrevues. Je voulais simplement vous dire Merci! Vous avez une très belle association. »  A. B.

« Je voudrais souligner l’excellent travail et l’appui constant que j’ai reçu de votre part. Par nos rencontres hebdomadaires du début, vous avez su mettre mes compétences en valeur d’une façon professionnelle et tout au long de ma démarche de recherche d’emploi me prodiguer les bons mots d’encouragements dans les périodes difficiles.  Je vous suis très reconnaissant de m’avoir aidé et supporté quand le besoin s’en faisait sentir.  Les rencontres hebdomadaires au Café Réseau m’ont permises de venir me ressourcer à chaque semaine. Comme le vendeur qui travaille seul à besoin de se faire motiver et d’échanger avec ses confrères.  À chaque fois que j’ai assisté au Café Réseau,  le choix  du conférencier était pertinent, le réseautage toujours enrichissant et l’animation toujours dynamique et positive.  Continuez votre travail efficace cela permet à des personnes comme moi de croire en leur valeur et de réintégrer le marché du travail avec la tête haute indépendamment de ce qu’ils ont vécu dans leur vie.»   A. A.

« Le mal, c'est d'avoir perdu son emploi.  Sans égard à nos compétences. Sans égard à nos qualités.  Sans égard à nos contributions professionnelles.  Avec la perception que notre âge est un défaut, un handicap.  Le bien, c'est d'avoir eu accès à un organisme fantastique: l'Association Midi-Quarante.  À des gens accueillants et chaleureux.  Et à un conseiller qui a vu neiger; merci!  C'est aussi d'avoir rencontré des gens merveilleux dans le groupe.  Nos discussions, souvent animées, nos anecdotes croustillantes et nos expériences partagées m'ont beaucoup aidé à cheminer dans ce trop long tunnel. »   A. P.