Travailleurs expérimentés, voici quelques trucs pour vous aider à vous démarquer en entrevue !

Il y a plusieurs façons de démontrer la valeur de votre expérience durant une entrevue. N’insistez pas sur la longue expérience que vous avez, mais sur la diversité de vos compétences. Soulignez la qualité de votre travail et non la quantité.

En raison de l’évolution des technologies et techniques de travail, avoir 20 ans et plus d’expérience c’est bien, mais il est plus important de faire valoir à l’employeur que vous avez su, au cours de votre carrière, vous adapter aux changements sans difficulté et que vous avez acquis une méthode de travail vous permettant de composer efficacement avec des situations nouvelles.

Certaines questions d’entrevue feront, directement ou indirectement, référence à votre âge. Voici comment y répondre de façon à valoriser notre expérience.

 

« Quel âge avez-vous ? »

Cette question est discriminatoire. Vous pouvez refuser d’y répondre.

Cependant, vous pouvez profiter de l’opportunité qui se présente pour exposer la valeur ajoutée que représente votre âge, c’est-à-dire ce que votre expérience peut apporter à l’entreprise. Une bonne stratégie serait de recentrer votre réponse sur vos compétences professionnelles démontrant qu’elles sont plus importantes que les considérations d’âge !

 

« Êtes-vous à l’aise avec les nouvelles technologies ? »

Mettez en évidence tous les logiciels actuels que vous connaissez. Retirez de votre CV et discours les connaissances des logiciels qui ne sont plus utilisés. Même si les anciens logiciels étaient souvent beaucoup plus difficiles d’utilisation que les logiciels d’aujourd’hui, mentionner Lotus 1-2-3 ne serait pas stratégique.

 

« Êtes-vous prêt à intégrer une équipe de jeunes ? »

Appuyez-vous sur une expérience passée, cela rendra votre discours plus crédible.

Relevez ce que vous pouvez apporter aux jeunes travailleurs en collaborant avec eux : l’expérience que vous possédez vous donne une certaine valeur, un meilleur recul sur les événements, que vous apporterez de la stabilité à l’équipe de travail, etc. Ajoutez ce que les jeunes apportent à une équipe de travail ce qui démontre que vous considérez les équipes intergénérationnelles comme une association gagnante.

 

« Quelle est votre attitude à l’égard des changements ? »

Faites valoir votre curiosité intellectuelle à développer de nouvelles compétences et votre rapidité d’apprentissage en évoquant des exemples de changements vécus. Même les personnes ayant évolué au sein de la même organisation ont fait face à des changements organisationnels au fil des ans.

 

« N’avez-vous pas trop d’expérience pour cet emploi ? Serez-vous heureux dans cette fonction ? »

Essayez de comprendre quelle est la réelle inquiétude de votre interlocuteur. Que vous soyez, en effet, trop qualifié pour le poste ou que vous soyez trop âgé ? Demandez par exemple : « Qu’entendez-vous exactement par trop expérimenté ? ». Une fois que les craintes du recruteur sont claires, vous pouvez fournir les arguments adaptés pour le rassurer.

Faites comprendre au recruteur quelles sont vos compétences et expliquez-lui pourquoi elles correspondent parfaitement à la fonction. Décrivez comment vous vous voyez évoluer dans cet emploi et quel défi vous y voyez.

Soulignez les contributions productives que vous pourrez apporter à l’entreprise et donnez des exemples.

 

« Êtes-vous disposé à faire des heures supplémentaires ? »

Le recruteur souhaite savoir si vous êtes engagé et flexible. La meilleure manière de contrer ce préjugé est de donner un exemple. Pensez à un projet récent pour lequel vous avez tout mis en œuvre pour atteindre vos objectifs. Dites que vous aimez vous impliquer dans votre travail et que vous êtes prêt à y investir votre temps.

 

« Quel est votre état de santé ? Pendant combien de temps prévoyez-vous de travailler ? Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »

N’apportez pas de réponse précise à cette question à moins que vous prévoyiez de travailler encore plus de 5 ans. Évitez de parler de votre état de santé comme facteur déterminant de votre maintien en emploi. La réponse « Tant que ma santé me le permettra… » est loin d’être rassurante pour un employeur. Il serait aussi prématuré d’évoquer vos projets de retraite à moins que vous ne soyez retraité !

En terminant, une apparence soignée, des vêtements impeccables, une chevelure entretenue et un visage souriant feront de vous une ressource toujours attrayante !

 

Par Claire Schwartz
Par Karine Martin
Coordonnatrice des services, Midi40

 

« C'est très bien, on a besoin de vous! MERCI À TOUS. » C. C.

« Juste un petit mot pour vous exprimer toute ma reconnaissance. Depuis quelques semaines, vous avez accepté de me prendre sous votre aile pour m’aider à passer au travers une période difficile de ma vie.  Grâce à vous, mon estime de moi-même a remonté rapidement, j’ai fait le deuil de mon ancien emploi et employeur avec  beaucoup plus de facilité.  Vous m’avez conseillé habilement pour la rédaction de mon Curriculum Vitae, de ma lettre d’introduction et de ma carte de présentation.  Vous m’avez aidé à mieux me connaître moi-même.  Vous avez fait beaucoup plus que votre travail le demandait.  Bref vous m’avez fait pratiquement renaître à la vie de travailleur.» M. D.

« Merci beaucoup à ma conseillère pour son encouragement! Elle est très inspirante et d’une grande aide! » E.S.